10 leçons apprises de ma conversion en moto électrique – EngineerDog – Les 2 roues électriques

R-PUR >>> Tout simplement le Masque Anti Pollution le plus efficace du marché!!

Je travaille tard dans la nuit depuis deux semaines pour essayer de respecter la date limite du concours. Tout ce que j'ai fait ce week-end était de documenter un projet que j'ai construit il y a presque 2 ans. Le concours Instructables «Move It» fait appel à tous les projets impliquant des roues et un moteur. J'ai donc pensé que ma conversion en moto électrique serait probablement admissible.

Ce qui a commencé comme un intérêt a fini par être un projet de recherche de conception et de construction d’une durée de 6 mois et une dépense personnelle de 3 200 $. Bien que des motos électriques de bricolage aient déjà été utilisées, je me suis rendu compte que la communauté des véhicules électriques en ligne ne disposait pas des ressources nécessaires pour optimiser la conception de ces véhicules. J'ai donc essayé de partager certaines des informations impressionnantes que j'ai découvertes en termes concrets.

IMG_0415

Instructions de conception et de construction gratuites ici.

Spécifications du vélo final:

  • Piles: (4) acide au plomb AGM de 80 A / h (marque Werker)
  • Moteur: PMDC brossé ME1004 (10,75 cv en continu)
  • Entraînement direct par chaîne à rouleaux
  • Contrôleur: Alltrax AXE4855 (250 A en continu.)
  • Poids à vide final: 453 lb (43 lb. plus lourd que la pré-conversion)
  • Donateur à vélo: 1989 Honda cbr600
  • Practice typique: ~ 25 miles (varie avec la vitesse)
  • Vitesse maximale: ~ 60 mph
  • Équivalent MPG: 219
  • Coût total d'exploitation:
  • Coût du projet: 3 200 $

.

L’aspect le plus surprenant et arrogant que j’ai appris de ce projet est probablement le suivant: physiquement bâtiment un VE est pas si difficile à faire. Comme je l’ai dit, tout a déjà été fait. Toutes les pièces nécessaires pour le faire sont directement disponibles et sont accompagnées des instructions du fabricant sur la façon dont elles fonctionnent. (C’est comme ils vouloir pour pouvoir utiliser leurs produits.) Si vous avez de l’expérience dans la fabrication d’éléments, construire un EV est tout simplement une question d’appliquer vos compétences existantes.

Le plus dur était de rester suffisamment discipliné pour travailler sur ce projet exigeant en main-d’œuvre après une journée complète au bureau.

.

La partie conception et optimisation de ce projet impliquait que je dépense des heures devant un ordinateur. Ce qui est amusant, c’est que malgré tous les calculs détaillés que j’ai faits, j’aurais pu utiliser une seule règle empirique pour estimer la performance. (Cela me rappelle autre chose). Les motos électriques consomment environ 100 watts / h, et c’est ce que vous devez savoir pour estimer la portée.

En parlant de gamme, la première chose toutes les personnes me demande: «Jusqu'où cette chose peut-elle aller?» À ce que je dis, La portée varie avec la vitesse à laquelle vous conduisez. Tous les véhicules consomment plus d'énergie avec des vitesses plus élevées en raison de la résistance au vent. La portée de tout véhicule varie donc en fonction de votre vitesse de croisière.

Parce que j’ai compris comment calculer la plage pour une vitesse donnée dans Excel, je n’ai pas tardé à décider de la représenter graphiquement pour une vitesse donnée. J'ai également tracé les effets de la variation du rapport de transmission, du poids et de la résistance aérodynamique sur la plage!

Max Range vs Vitesse

Gamme Vs Vitesse (Poids Varié)

Gamme Vs Vitesse (Cd Varié)

Quand j'ai changé ces variables, j'ai réalisé que cueillette le rapport de transmission correct est la chose la plus importante à faire pour maximiser la vitesse maximale. Étant donné que le vélo a une transmission par chaîne à rapport fixe au lieu d'une transmission, choisir le mauvais rapport nuit aux performances en maximisant la vitesse du moteur ou le couple avant que la puissance maximale ne soit atteinte. Comme le montre ce premier graphique, même des rapports légèrement différents peuvent réduire la vitesse maximale.

.

La deuxième question que les gens me posent habituellement est de savoir si le vélo est équipé d’un freinage régénératif et ils ont toujours l’air déçu quand je dis non. La vérité est que le freinage par récupération n'est pas toujours viable économiquement. La valeur globale de «regen» dépend de votre situation particulière.

Ajouter Regen à mon vélo m'aurait rapporté environ 1,7 mille d'autonomie (une augmentation de 6%), mais cela m'aurait coûté 700 € de plus! (Une augmentation de 30% du coût total du projet).

Pour voir si cela en valait la peine, j'ai calculé le gain en miles par dollar dépensé pour ajouter de la régénération à l'achat de piles plus grandes pour voir où l'argent était le mieux dépensé. J'ai découvert que le l'argent était 25 fois mieux dépensé pour acheter des batteries plus grosses qu'en ajoutant Regen! Littéralement chaque dollar dépensé en piles achetées 1/500 supplémentairesth d'un rayon de mile.

.

Malgré dépenser 600 de ces dollars sur batteries, ils étaient toujours le facteur le plus important limitant les performances. Aucune surprise pour ceux qui connaissent les véhicules électriques. Les piles au lithium auraient amélioré les performances, mais auraient doublé le coût de l’ensemble du projet et considérablement accru sa complexité.

Il faudra une révolution dans la technologie de la batterie pour rendre pratique la conversion d'une moto en bricolage. Pour être honnête, comme c'est un La moto électrique de bricolage est terriblement peu pratique. Heck, même les motos EV de marque de 16 000 $ ne peuvent rivaliser avec une moto ou un cyclomoteur à essence conventionnelles.

Kid sur vélomoteur

Et rien ne dit "je suis un adulte" tout à fait comme un cyclomoteur.

Ma moto avait tous les inconvénients d'une voiture mélangée à une bicyclette. Vous ne pouvez pas le conduire sur le trottoir et vous devez l’obtenir sous licence, mais vous ne pouvez toujours pas transporter beaucoup. La portée était également trop limitée pour mes déplacements quotidiens et la recharge de la batterie a pris toute la nuit. Seulement je savait comment travailler dessus et le véhicule fini ne bénéficiait d'aucune garantie. Je ne pouvais même pas vendre le tout en entier sans craindre un procès plus tard. Je devais le démonter et le vendre au cas par cas.

Pour ces raisons une moto électrique de bricolage est une terrible financier investissement.

C’est bien, cependant, je n’avais pas prévu que ce projet soit un gain financier direct. Un EV est un travail d'amour. La plupart des gens effectuent des conversions pour des raisons environnementales. Pour moi, l’argent est aussi un investissement en moi-même et en ce sens qu’il a été bien dépensé. Je me suis donné la chance de prendre part à un projet qui m'intimidait et j'ai appris tout ce beau matériel à cause de cela. En tant qu’ingénieur, ce projet n’a pas nui à mes perspectives de carrière.

.

Rétrospectivement, une VE plus petite représente un meilleur mode de transport. D'un point de vue environnemental, il est toujours préférable de pouvoir utiliser un petit véhicule plutôt qu'un grand. Pour cette raison, les véhicules micro-électriques font partie de la gamme Goldilocks de conception pratique DIY EV.

Des choses comme les vélos électriques sont bon marché, simples et suffisamment efficaces pour avoir un sens environnemental, pratique, et financièrement. Si vous voulez bricoler quelque chose, utilisez des véhicules suffisamment petits pour ne pas avoir besoin d'un permis ou d'une immatriculation pour conduire en toute légalité.

Consommation d'énergie typique pour 100mi

Mais… Mais… C’est «Merica, nous aimons conduire de gros véhicules

Un plus petit VE aurait aussi été bon pour moi parce que j'ai appris que les motos me font peur. Il n'y a rien entre vous et la route, donc 60 km / h sur une petite machine tu as baisé avec est un sentiment pas comme les autres. Surtout en considérant que la conversion a soulevé le centre de masse sur le vélo ce qui rend plus difficile à gérer.

Une fois, il a plu alors que j'étais dehors et j'ai failli me prendre à 30 mph. Nan. NAN. Terminé. C’est probablement pour cette raison que mon père les appelle des cycles de meurtre.

.

N'était-ce pas 10 leçons? Oh peu importe. Ce qui compte, c’est que j’ai appris un certain nombre de choses supérieures à zéro dans le cadre de ce projet. J'espère que vous en avez aussi à ce stade!

Michael sur une moto électrique

Ce gars-là veut que vous votiez pour son projet dans ce concours.

(Il est clair que j'ai trouvé les concours instructables comme un exutoire créatif amusant!)

Mise à jour 7-24-15: Ce projet a remporté le deuxième prix du concours, merci de votre aide à tous!

39.774713
-84.043216

AVANT PROPOS SUR LA LOCATION DE SCOOTER ELECTRIQUE 50CC VS LA LOCATION DE SCOOTER THERMIQUE 50CCnBon ! entendons-nous bien : l’objectif maintenant n’est pas de se placer en défenseur acharné de l’électrique dans les transports parisiens pour limiter les diffusions de CO2 ( ce n’est pas en positionnant 2 100 scooters 50cc électriques en location dans que le problème va être réglé ), ni de se placer en défenseur irréductible du calorifique en arguant par exemple que l’extraction du lithium et des terres rares ( néodyme, dysprosium, samarium… ) nécessaires à la fabrication des batteries n’est pas vraiment… Ecologique. nNon, l’objectif est simplement de comparer les coûts d’usage des deux catégories de véhicules et d’essayer d’en tirer des tendances mode sur le tweaking de ce marché à et dans les grandes métropoles régionales. nCoup et s’opposent dans les rues de paris et partent à la conquête de dernieres nouvelles villes, françaises et européennes. Nous avons comparé ce que proposent les deux services en 2019. nArticle actualisé le 2 avril 2019. nDans un produit complet, nous vous donnions nos imprimés sur le premier service français de location de scooter électrique, Cityscoot, qui s’étend en 2018 en France — et bientôt au sein de l’europe. Le bien nommé avait beaucoup de qualités et quelques défauts et nous étions impatients de voir un peu de concurrence arriver sur ce domaine prometteur pour la mobilité urbaine non polluante. Le 17 août 2017, Cityscoot a été rejoint par un adversaire appellé Coup qui propose strictement la même chose, du moins conceptuellement : conserver des scooters électriques depuis , les déposer où bon vous paraît ( mais pas sur les trottoirs ) pour qu’ils soient utilisés par d’autres usagers. nET LA LOCATION DE SCOOTERS ELECTRIQUESnNous avons envisagé la location courte durée de scooters électriques mais en équivalent 125cc. , l’offre existante ne nous content pas, surtout parce que les modèles existants ne disposent pas de batteries amovibles. nL’usage d’un 125cc électrique ( le plus célèbre d’entre eux étant le BMW C-Evolution ) nous paraît donc limité aux utilisateurs occupant un pavillon en banlieue pour pouvoir charger la nuit en toute tranquillité, ce qui restreint sensiblement le nombre de élèves possibles. Bien sûr, il est évidemment possible de recharger le véhicule sur une borne publique mais elles ne sont pas installées en nombre suffisant et le coût des recharges peut vous faire regretter de ne pas avoir à payer un plein d’essence. nIl y a aussi la solution de restituer le véhicule à l’agence pour recharge mais cela ne concerne donc que les locations de très écourtée durée ( un jour ou deux ). nLancé il y a plus d’une année, Cityscoot, une start-up française, fait figure de pionnier et de leadeur sur ce service. Mais le dernier parvenu, COUP, importé de Berlin par le groupe Bosch, a des arguments à faire valoir. Ce match entre deux poids lourds a déjà forcé un 3ème concurrent, Mober, à jeter l’éponge la semaine dernière. Cityscoot, comme COUP, propose des scooters totalement électriques ( équivalent 50 cm3 ) en libre-service ( le casque est sous le siège, avec une charlotte jetable pour l’hygiène ), accessibles sans abo via une appli sur téléphone, après une enregistrement gratuite. Il vous faut juste croire aux gants ( obligatoires ), et à vous garer sur des places réservées ( les amendes sont peu communs mais envisageables ). nDes points communs mais aussi beaucoup de différences entre ces deux services, que nous avons essayés de temps en temps depuis leur déclanchement ( il y a 15 mois pour Cityscoot, il ya deux mois pour COUP ). Comparatif. nCityscoot est le service de location de scooter électrique le plus populaire à . Sans abonnement, la minute est facturée entre 0, 20€ et 0, 28€. nPour des déplacements quotidiens domicile-travail de 20 minutes ( 40 minutes aller-retour ), il vous en coûtera entre 8€ et 11, 20€ par 24h, soit entre 176€ et 246€ mensuellement pour les seuls trajets domicile / travail. Si on apporte également 2 déplacements analogues le week end, l’addition est comprise 248€ et 347€ tous les mois. Ce budget est all inclusive, ajoutant l’assurance et les recharges. nL’achat d’un scooter électrique Niu N1s, facturé 2 638 €, entraine de prendre une assurance ( en moyenne 250 €/an en tous risques ) et de réaliser une révision par an ( à peu près 150 €/an ). Le coût de réalimentation revient à à peu près 0, 60 € pour 100 km parcourus. Pour couvrir quotidiennement une distance domicile-travail de 5 km et deux voyages semblables le week end, le coût de recharge mensuel s’élève à 1, 86 €. nLa batterie ayant une éspérance de vie estimée à au moins trente-mille km, l’espérance de vie du scooter électrique ( de manière plus exacte de la source d’énérgie ) est de neuf ans. nAu total, l’achat d’un scooter électrique revient à 59 € mensuellement pour une durée de confidentialité de 9 ans. nDans l’hypothèse où vous ne gardez votre scooter électrique que 3 ans, le comparatif reste toujours favorable à l’achat d’un scooter électrique qui reviendra à une centaine d’euros par mois, soit moins de la moitié du budget consacré à City scooter à usage équivalent. n|ACHAT SCOOTER ELECTRIQUE 50CC VS ACHAT SCOOTER THERMIQUE 50CCnLe Govec utilisé par Cityscoot pour ses locations coûte à l’achat 5 490 € TTC alors que le Kymco utilisé par Lease Bike coûte 1 299 euros TTC soit 4, 23 fois moins cher. La différence de prix concorde à 2 253, 23 l de sans plomb 95 ( prix moyen à paris le 5 décembre 2017 ) soit à 90 129 kms supplémentaires parcourus avec un kymco selon les datas constructeur. nAutrement dit, tout le monde sait que même à de bonus écologique, même en tenant compte des dépenses de maintenance d’un scooter thermique, vous n’arriverez jamais à rentabiliser votre scooter électrique, du moins en l’état actuel de la technologie. nLe Gogoro choisi par Coup, la filiale de Bosh concurrente de Cityscoot à coûte lui 2 700 € TTC, soit deux fois moins cher que le Govec mais avec un appareil de location de batteries à neuf euros chaque mois ( un peu comme pour les clio Zoé ), et là, cela se rapporte à un prix de 30 129 kms de plus. Donc, en tenant compte d’un côté du coût des entretiens et de l’autre du coût de la location des batteries, vous devriez, en roulant par exemple 5 000 kms par an, avoir rentabilisé la différence en… 12 ans ! nEn avril 2019 Coup a évolué sa facturation, passant d’un système au forfait à un système à la minute ( 0, 28 cts ). Cityscoot, de son aspect, facture 29 centimes par minute et propose des kits de minutes à posséder d’avance qui déterminent tomber le tarif, par exemple à 0, 22 cts pour un pack de 100 minutes. Nous avons fait quelques comparaisons sur des voyages pour vous donner une idée. nEn d’autres termes, on s’aperçoit que Coup est toujours plus rentable, sauf quand le client de Cityscoot prend un pack de minutes, auquel cas la facture baisse vraiment. Coup propose également un tarif à la journée de 25 € ( pour 7h à 19h ) et un tarif nuit à 15 euros ( de 19h à 7h ), ce qui peut être chouette pour faire du tourisme. Bref, les emplois sont bien couverts par les deux services. nLe scooter. Il s’agit d’un Govecs ( une marque allemande ), plutôt simple d’utilisation. Ne vous attendez toutefois pas à de grosses accélérations. C’est un des points faibles : il manque un peu de reprise et atteint péniblement les 50 km/h. Autre point néfaste : son poids. Le scooter est difficile à placer sur sa béquille si l’on n’est pas habitué… ou pas assez costaud. nL’appli. Une carte couverte de points verts géolocalise les scooters. Vous cliquez sur le plus près de vous, et il vous est réservé durant 10 minutes. Cityscoot vous envoie un sms avec un code à quatre chiffres, vous le tapez sur le clavier sur le guidon, et il ne reste qu’à sortir le casque et se déplacer. Efficace. Avantage Cityscoot. nBientôt, il n’y aura pas que des scooters électriques que vous pourrez mettre en location en libre-service à . Quelques années après le démarrage réussi des 50 cm3 de Cityscoot et Coup dans la capitale, la start-up Troopy croit et à la multiplication d’une offre différente. Des scooters 3 roues Yamaha Tricity 125 cm3 pour pouvoir avoir à se déplacer plus loin à et en banlieue. Et toujours plus rapidement. ‘ A partir du 20 avril, nous lançons le premier service de scooter à la hauteur du Grand ‘, annonce Axel Vilaseca, PDG de la start-up de seulement cinq collègues. ‘ Notre grande différence avec Cityscoot et Coup, c’est que nous ne sommes pas électrique, et comme nous proposons un 125 cm3, notre clientèle peuvent prendre le périphérique ou les autoroutes et sont assurés pour 2 passagers ‘, ajoute-il. Peu de personnes le savent mais, en effet, les services de scooters électriques ne sont assurés que pour un seul passager. nIls sont bleus et de couleur blanche et ont débarqué dans la capitale il y a en moyenne deux ans. Depuis, Cityscoot annonce 75 000 utilisateurs et prévoit de se répandre surtout. Pour le moment, en compte 1 600 scooters et Nice 50. nSur le principe, Cityscoot rappelle les vélos en libre-service sans station qui sont arrivés dans son quartier de paris ces derniers mois, à l’image de Gobee ( qui a cessé son métier depuis ), Obike, Ofo ou aussi Mobike. il faut scooters électriques disponibles uniquement la journée. une fois la solution posée sur son téléphone intelligent, le bénéficiaire localise le scooter le plus proche équipé d’un casque, le réserve et le déverrouille avec un code. A la fin, le client gare le scooter sur une place autorisée aux deux-roues motorisés. Mais Cityscoot n’est pas la seul personne sur le marché, même si pour l’instant il a affirmé son leadership. Des concurrents comme Coup ou Troopy ont également fait leur apparition. n|LOCATION SCOOTER ELECTRIQUE 50CC VS LOCATION SCOOTER THERMIQUE 50CCnCityscoot facture ses prestations à l’usage du véhicule : 0, 28 euros TTC par minute. 0, 25 € TTC par minute avec l’achat d’un pack Rider 100 minutes pour 25 euros, mais également 0, 20 euros par minute avec l’achat d’un pack Rider 500 minutes pour 100 euros. nCoup fonctionne un peu autrement en appliquant un tarif fixe de 4 euros pour la première demie heure de confidentialité, puis 1 € toutes les 10 minutes et en proposant un forfait de jour de 7 heures à 19 heures pour 25 € et un forfait de nuit de 19 heures à 7 heures pour 15 €. nLease Bike propose des forfaits à la journée ( 24 heures ) pour 40 €, de deux jours pour 70 euros, d’une semaine pour 140 euros, au mois pour 300 euros hors remises. nSupposons que vous souhaitez faire le parcours selon : vous partez du siège de Lease Bike dans le 15ème pour aller rendre à Alain et Johann chez Moto Champion dans le 18ème puis à Céline chez Academy scooters dans le 11ème pour pour terminer revenir à votre point de démarrage dans le 15ème. nEn d’autres matière, on s’aperçoit que Coup est évidemment plus rentable, sauf quand le client de Cityscoot prend un pack de minutes, auquel cas la facture baisse extrêmement. Coup propose aussi un tarif à la journée de vingt cinq euros ( pour 7h à 19h ) et un tarif nuit à 15 euros ( de 19h à 7h ), ce qui peut être chouette pour faire du tourisme. Bref, les emplois sont bien couverts par les deux services. nLa zone. C’est le gros avantage de Cityscoot : 1 500 deux-roues sont disponibles, sur l’ensemble du territoire de paris intra-muros ( hormis les bois de Vincennes et Boulogne ), mais aussi dans 4 communes limitrophes des Hauts-de-Seine, et non des moindres : Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, Boulogne-Billancourt et Issy-les-Moulineaux. Ce maillage a permis à Cityscoot d’obtenir déjà un million de trajets, la semaine précédente. 7 000 locations sont faites chaque jour, pour une durée moyenne de 15 minutes, tandis que le service n’est disponible que de 7 heures à minuit. Là encore, avantage Cityscoot. nLe prix. Le tarif est à la minute : 0, 28 euros. A ce prix-là, mieux vaut ne pas trop traîner en route. d’autant que le temps pris pour enfiler son casque et démarrer le scooter est compris. Des prix dégressifs sont envisageables si vous vous procurez des minutes d’avance, mais ils ne descendent pas en dessous de 20 centimes la minute. La demi-heure revient donc à 6 euros minimum, contre 4 euros pour COUP. nAu déclenchement, 30 scooters seulement seront disponibles dans certaines zones géographiques bien spécifiques à l’intérieur de la capitale. Les premiers véhicules seront placés autour de la Porte Maillot et près de la Concorde. D’ici sept., 100 scooters seront disponibles dans 6 zones où il sera possible de prendre et rendre les scooters ( voir plan ci-dessous ). objectivement, , prêt sur Android et iOS, permettra de déverrouiller le scooter, puis de le restituer. L’objectif de la start-up est de passer à 300 scooters en 2019 a paris et d’ouvrir sa plateforme dans d’autres villes françaises d’ici 2020. L’entreprise sera rentable depuis 1. 000 véhicules en circulation dans toute la France et à l’étranger. nA , la flotte de Troopy apparaît cependant bien faible comparée aux 1. 600 automobiles de Cityscoot et bientôt 1. 700 de Coup. ‘ Nous avons plus objectif à avoir plusieurs villes avec des flottes de 200 ou 300 scooters surtout qu’une grosse flotte dans une seule ville ‘, se justifie Axel Vilaseca. ‘ Notre déploiement progressif effraie d’ailleurs moins la mairie de paris que celui des vélos Gobee qui sont arrivés d’un coup massivement ‘, ajoute le PDG. n|Selon les stastitiques Michelin du 6 décembre 2017 à 13h55, pour ne pas vous stopper et en retenant l’itinéraire le plus rapide ( hors utilisation du périphérique ), vous allez parcourir 26, 5 kms en 86 minutes. nIl vous en coûtera donc 24 € et 8 cents avec Cityscoot ( 17 euros et 20 cents avec le pack 500 ) en supposant que vous soyez vraiment rapide pour déverrouiller le scooter, mettre le casque et démarrer ; 10 euros avec Coup et 40 euros avec Lease Bike puisque la location est au minimum pour 24h. nBon désormais, ce ne serait pas faire preuve de politesse si on ne profitait pas des visites dans le 18ème et dans le 11ème pour prendre un café et papoter un peu ( en gardant l’usage du scooter pour être sûr de ne pas se retrouver à pied ). Donc rajoutons au total une heure. nL’utilisation du scooter revient dans ce cas à 40, 88 € chez Cityscoot ( ou 29, 20 euros mini ), et à seize € chez Coup. nEn récap et pour ne pas abuser des chiffres, juste en terme de prix de location, Cityscoot n’est avantageux par rapport à Coup que pour les voyages de moins de 20 minutes, dans tous les autres cas, Coup est plus avantageux financièrement et assez nettement ( souvent deux fois moins cher en fait ). Le coût d’une location à la journée de 24h avec Lease Bike est identique au coût de la location pour la même durée chez Coup ( pour ne pas tenir compte parfois des coûts d’essence ) et devient plus avantageux à partir d’une location de 2 jours, et a fortiori beaucoup plus intéressant pour une location de 7 jours ou d’un mois ( 9, 68 € TTC par 24h ). nCôté application, les deux se valent. On se retrouve avec une carte de la ville dans laquelle on se trouve et il est possible de sélectionner un scooter à l’avance. Il sera réservé et il suffit alors d’aller le dénicher et de le débloquer avec un code unique sur l’application. C’est assez simple et en quelques minutes, on est prêt à rouler. nLes scooters Coup ont plus de patate que ceux de Cityscoot par manque, mais l’application Cityscoot permet de régler l’accélération et la reprise selon trois crans ( option l’apanage des utilisateurs confirmés ). nCoup est accessible sur l’App Store et le Google Play — Cityscoot est aussi prêt sur la plateforme d’Apple et celle du moteur de recherche. nLe scooter. C’est un Gogoro, une marque chinoise. Sa manoeuvrabilité et son accélération sont bien meilleures que le Cityscoot. Sa béquille latérale, son assitance à la marche arrière, son plancher bas et son très large siège confortable rassureront les curieux effrayés par les grosses cylindrées. Avec, en plus, un modernes plus urbain et stylé. Avantage COUP. nL’appli. Plus stylée aussi, elle reprend les couleurs verts et gris du scooter. Les deux-roues sont aussi géolocalisés, et il est possible de les réserver durant 15 minutes ( 10 pour Cityscoot ). Il n’est pas indispensable de taper un code sur le guidon : le scooter COUP se dévérouille automatiquement par Bluetooth quand vous approchez de lui. Problème : la géolocalisation peut avoir des ratés, et, dans ces cas-là, inenvisageable de circuler. Autre point néfaste : l’appli ne marche pas avec des variantes trop anciennes d’ios et d’Android. Mieux vaut avoir un smartphone récentnLa zone. C’est l’un des points faibles. COUP ne quadrille pas encore le territoire parisien. La zone est restreinte à l’intérieur du boulevard des Maréchaux, et il n’y a pour l’instant « que » 600 scooters disponibles. Bien mais pas suffisant par rapport à Cityscoot. nLe prix. COUP a choisis le forfait de 4 € la demi-heure. Que vous rouliez 3 ou 30 minutes, c’est le même tarif. Au-delà de la 31e minute, c’est 1 € en plus toutes les dix minutes. Il est par conséquent plus avantageux que Cityscoot dès que vous dépassez le quart d’heure. Autre atout : un tarif à la journée de 25 € maximum entre 7 heures et 19 heures, et de 15 € maximum la nuit de 19 heures à 7 heures. Idéal pour les promenades. Avantage COUP. n|MAIS EN REALITE, IL N’EST PAS POSSIBLE DE COMPARER LES FORMULES EXISTANTES DE LOCATION DE SCOOTERS 50CC ELECTRIQUES ET THERMIQUES TANT ELLES REPONDENT A DES BESOINS DIFFERENTS. nLes offres proposées conviennent à des besoins divers. nIndéniablement, esthétisme pratique des offres de scooters électriques en libre-service tente et continuera de tenter ceux et celles qui n’utilisent que ponctuellement ce mode de déplacement pour aller d’un point A à un point B par exemple mais aussi pour réaliser un aller-retour le jour même ( à condition parfois de trouver facilement proche immédiate une auto chargé et prêt pour l’aller et le retour ). nCette offre est en réalité une option aux transports en commun ( métro et bus, voire taxis ) et ce n’est pas obligatoirement l’objectif recherché au démarrage ( limiter les tv shows de CO2 ). nEn revanche, elle n’est pas, du moins pour l’instant, conforme dans bien des cas : nAinsi, les zones couvertes géographiquement sont limités à paris et quelques communes de près banlieue où les bureaux sont nombreux pour Cityscoot mais aussi à l’intérieur du boulevard des Maréchaux pour Coup ( comme c’était le cas aux débuts de Cityscoot mais nul doute que Coup va étendre rapidement cette zone de couverture ). Donc si vous souhaitez faire un voyage Montreuil Vincennes ou paris Chatillon, soucis. nIls se multiplient dans la capitale et commencent même à franchir le périph. Les 1 500 scooters électriques en libre-service de Cityscoot font maintenant face à la concurrence des 600 deux-roues de COUP. Nous les avons comparés. nVous l’avez peut-être remarqué, à paris, parmi la dizaine de centaines de deux-roues motorisés, on compte désormais plus de 2 000 scooters… qui n’appartiennent à personne. Ou en l’occurence, à tout le monde. Dix ans après les Vélib’, cinq ans après les Autolib, les scooters en libre-service sont en train de se faire une place sur la route publique… et les trottoirs de la capitale. nScooter Électrique : Achat ou Location ? n6 février 2018 par Michael Picard Laisser un commentairenLes offres de location de vélos et scooters électriques se multiplient dans la plupart des grandes villes. Ces dernieres nouvelles solutions de déplacement répondent aux besoins des citadins et participent à réduire la pollution atmosphérique et sonore en métropole. Si les offres de location de scooter électrique répondent parfaitement à des besoins occasionnels, sont-elles vraiment adaptées à un usage plus fréquent ? Faut-il choisir la location ou l’achat d’un scooter électrique ? nContrairement aux scooters électriques 50 cm3, les utilisateurs de Troopy devront avoir un permis moto, ou un permis B avec une formation de 7 heures, pour pouvoir arriver au service. La start-up a calculé que le public cible est de 466. 000 personnes en Ile-de-France. ‘ On s’adresse à ceux qui ont une utilisation ponctuelle des scooters ‘, développe le PDG de la start-up. nJe ne pense pas qu’ils soient des concurrents, confirme Maureen Houel, directrice de Coup France, pointant la décision surprenante d’opter pour le thermique qui n’est pas dans de l’histoire. Des études disent par ailleurs que les 2 roues thermiques polluent plus que les auto ‘. ‘ Ce n’est pas un adversaire frontal, abonde Vincent Bustarret, directeur marketing de Cityscoot. Nous n’avons jamais conçu un service thermique dans un environnement urbain car ce est un non sens ‘. Le directeur marketing de Cityscoot ‘ leur souhaite de trouver leur cible ‘ même s’il note ‘ qu’en ville, si on ne conduit pas comme un fou, on ne gagne pas beaucoup de temps avec les feux entre un 125 et un 50 cm3 ‘. n

10 leçons apprises de ma conversion en moto électrique – EngineerDog – Les 2 roues électriques
4.9 (98%) 32 votes